Actualités > High Tech
ActuAuto - Moto - TransportDigital - NumériqueEntreprise - Finance - DroitGastronomieHabitatHigh TechMode - BeautéNature - AnimauxSanté - Bien-êtreSport - Loisirs
Actualité suivante : 4 choses que vous devez connaître sur la garde d’animaux à domicile

L'essentiel pour maitriser le monde des imprimantes trois dimensions

Article publié le samedi 24 septembre 2022 dans la catégorie High Tech.

Encore appelée fabrication additive, l’impression 3D a connu une évolution fulgurante depuis les années 2000. Interpellée aujourd’hui par les plus grands secteurs industriels comme la mécanique, la construction, l’ingénierie, la santé et bien d’autres, l’imprimante 3D est devenue un contournable en raison de ces nombreux avantages. Sa technologie en trois dimensions offre une rapidité incroyable avec des procédés qui promettent d’ailleurs un avenir radieux aux utilisateurs. Si d’une quelconque façon, vous êtes liée au monde des imprimantes, voici les réponses à vos nombreuses interrogations.

Comment bien choisir une imprimante 3D??

Le monde des imprimantes trois dimensions est très peu connu. C’est d’ailleurs pourquoi avant de vous rendre à un point de vente, vous devez maitriser quelques notions. Que vous soyez un particulier ou un professionnel à la recherche d’une solution idoine en 3D, il existe des creusets de discussions entre passionnés ou propriétaires d’imprimante 3D dans lesquels vous pouvez poser toutes vos questions.

Cela vous permettra en réalité de partager certaines expériences et de découvrir de nouvelles choses. En outre, pour bien choisir une imprimante, trois critères techniques s’imposent à vous. Il s’agit de la vitesse d’impression, de l’extrusion et de la précision.

La vitesse d’impression

La vitesse d’impression se calcule en mm/s et elle varie d’une imprimante à une autre. Elle dépend aussi de la qualité de l’impression que vous désirez obtenir. Si par exemple vous souhaitez imprimer un objet dont la précision atteint les 100 microns, la vitesse d’impression sera moins rapide que s’il s’agissait d’une précision de 300 microns. Néanmoins, il existe des possibilités pour booster la vitesse d’impression.  

L’extrusion

Ce critère se base sur le type d’utilisation que vous choisissez pour votre nouvelle imprimante. Si vous souhaitez imprimer des objets avec une seule couleur/un matériau simultanément, il sera préférable de choisir une simple extrudeuse. Dans le cas contraire, une double extrusion fera l’affaire pour les figurines des héros avec 2 couleurs/matériaux, 

La précision 

On distingue la précision horizontale de la précision verticale. La première concerne les couches de filament à poser pour la réalisation de l’objet et la deuxième prend en compte le positionnement des axes X et Y. En outre, vous pouvez poser une question sur les filaments 3D à votre spécialiste.  

Quel est le fonctionnement d’une imprimante 3D??

Le fonctionnement d’une imprimante trois dimensions est catégorisé selon trois procédés bien distincts. Il s’agit de la pose de la matière à utiliser, l’apport de la lumière dans la solidification et enfin l’agglomération par collage.

La pose de filament

Il est question d’un procédé que la plupart des imprimantes trois dimensions utilisent. C’est le FDM (Fused Deposition Modeling). En réalité, cette technique consiste à fabriquer des objets 3D à l’aide des filaments conçus avec des matières telles que les fibres de carbones, le métal et dans certains cas le bois.

L’apport de la lumière dans la solidification

Cette technique remonte à la période de la toute première invention du système 3D : c’est la stéréolitographie ou SLA. Ce procédé utilise un rayon laser ultraviolet (UV) qui durcie au fur et à mesure les parties des couches déposées jusqu’à l’obtention de l’objet. Cet objet est par la suite rincé avec un liquide et mis dans un four à ultraviolet pour parfaire la solidification. Ce procédé à de nombreux avantages en termes de qualité, mais possède aussi quelques inconvénients.

L’agglomération par collage 

C’est la technique par laquelle une fine couche de déposites est mélangée avec une fine goutte de glu. Le mélange obtenu offre une myriade de couleurs et conduit par la suite à l’objet attendu : c’est la 3DP (Tree-Dimensional Printing). 

Pendant la finition, les excédents de poudre sont aspirés et poncés avant la dernière étape qui consiste à faire cuire l’objet pour le solidifier davantage. L’avantage avec ce procédé réside dans la rapidité et dans le large panel de couleurs qu’il offre à ses utilisateurs. 

Comment bien prendre soin de son imprimante 3D??

L’entretien d’une imprimante favorise une durée de vie plus longue. En réalité, prendre soin d’une imprimante demande un peu de patience et d’efforts. Mais, cette alternative se trouve bien plus avantageuse, car gérer une panne d’imprimante n’est pas chose facile. Avec quelques conseils, vous y arriverez facilement et votre appareil résistera pendant de longues années.

Gouttez de l’huile sur la tige et les rails de votre imprimante

Chaque moteur qui tourne a besoin d’être lubrifié. Les parties concernées ici sont les rails et la tige de votre appareil. Il existe d’ailleurs sur le marché différentes sortes d’huile. Vous n’aurez aucun mal à en trouver dans une quincaillerie. 

Retirez la buse d’extension pour la nettoyer

Pour avoir une bonne qualité d’objet imprimé, il faut régulièrement nettoyer la buse d’extension.  

Démontez l’extrudeuse pour gratter les crasses

Cette étape consiste à démonter l’extrudeuse à l’aide de certains outils pour enlever tous les débris des matières qui s’accumulaient au fils du temps.

Réalisez les mises à jour régulièrement

L’imprimante a aussi besoin de mise à jour comme un ordinateur. Veuillez procéder quotidiennement au téléchargement de la dernière version de votre appareil. 

 

En suivant ces étapes, votre imprimante trois dimensions résistera sans nul doute à la pression que vous lui mettez.

Quelle est la différence entre les fichiers SCAD et STL?? 

Pour utiliser une imprimante, il faut un ordinateur doté d’un certain nombre de fichiers. SCAD et STL sont tous des formats de fichier permettant d’imprimer des objets en 3 D. Aujourd’hui, le format le plus utilisé est le STL.

STL signifie Sciences et Technologies de Laboratoire. Il s’agit d’un fichier qui permet à une imprimante 3D d’apporter la forme souhaitée sous le format 3D. Il est universel. C’est-à-dire compatible avec la plupart des imprimantes 3D.  

Le fichier SCAD est une extension qui provient d’un fichier CAO originaire de Open SCAD (un programme de modélisation). À la différence du STL, celui-ci possède une syntaxe écrite dans le langage de modélisation et assure la géométrie ainsi que le positionnement. Il est utilisé pour la création des objets en CAO 2D et 3D.

En somme, le monde de la fabrication additive est très passionnant. Mais, il existe aussi quelques petites ambigüités qui sont d’ailleurs des points d’ombre pour certains. C’est pour cela qu’il existe des creusets permettant aux personnes intéressées par le système 3D de comprendre le fonctionnement des imprimantes 3D et de savoir s’y faire face à plusieurs situations. 




D'autres actualités sur le thème de la collaboration locale

Pour faire progresser vos connaissances en service local, voici un autre article à consulter : Tout savoir sur les huiles de CBD. Pour consulter une nouvelle très intéressante liée au thème de la collaboration, vous pouvez suivre cette source : Quelles sont les différentes façons d’acheter du cbd ?.

Vous recherchez un prestataire local?

Vous pouvez désormais trouver les meilleurs prestataires grâce à notre annuaire en ligne. Découvrez-ci-dessous la liste des villes les plus consultées sur la plateforme jefavoriselelocal.fr :
Ce site internet est un annuaire gratuit dédié aux experts du service de proximité
partenaires de proximité
Cette plateforme a pour vocation d’aider les passionnés à trouver de nouveaux contacts pour développer leur activité.
jefavoriselelocal.fr
Partage de réalisations - Messagerie gratuite - Echanges de liens - Profils 100% gratuits.